“Les langues de l’humour”

4-5 avril 2019, Université de Bourgogne-Dijon

événement co-organisé par
Will NOONAN (UBFC-TIL)
Corinne FRANCOIS-DENEVE (UBFC-CPTC)

(version PDF bilingue ici / click for bilingual PDF version)

Adoptant le thème « les langues de l’humour », ce colloque, ou double journée d’études, cherche à dresser un bilan des contributions – individuelles, mais surtout collectives – à la compréhension du rôle du comique et de l’humour dans une société mondialisée et pluriculturelle. Pour ce faire, les approches seront délibérément diverses : traductologie, études (inter)culturelles, sociolinguistique, études théâtrales, adaptation audiovisuelle… Comme en témoigne la fondation de l’association RIRH (Réseau Interdisciplinaire des Recherches sur l’Humour) en 2017, à l’instar d’autres groupes dans d’autres pays et aires linguistiques, il devient désormais (presque) respectable de parler d’ « humour studies » dans le champ de la recherche universitaire. Cependant, devant la pluralité des approches disciplinaires et face à des problématiques souvent éclectiques, ou par trop ténues les chercheur.e.s intéressé.e.s se heurtent à deux écueils : celui de trouver en premier lieu un métalangage interdisciplinaire satisfaisant et celui, en deuxième lieu, de trouver une cohérence entre les différentes manifestations linguistiques et culturelles du sujet. Ces deux problèmes se situent au cœur des réflexions que nous entendons mener lors de ces journées d’études, mais aussi des axes de recherche des laboratoires de rattachement de l’organisatrice et de l’organisateur (« Littératures, arts majeurs, arts mineurs » pour l’EA4178-CPTC, « Modèles et discours » pour l’EA4182-TIL).

L’événement sera la deuxième sur trois manifestations prévues au moment de la fondation du groupe RIRH, à la suite des journées d’étude « Les scènes de l’humour » à l’Université Bordeaux Montaigne en mars 2018, et en amont d’un colloque international sur « Les publics de l’humour » prévu à l’Université Sorbonne Nouvelle au printemps 2020. Ces événements visent à favoriser les échanges entre chercheurs et praticiens de l’humour en France, mais aussi avec d’autres groupes francophones (Observatoire de l’humour au Québec) et internationaux (International Society for Humour Studies ; Centre for Comedy Studies Research ; Australasian Humour Studies Network).

Les échanges (du 4 avril 2019 après-midi au 5 avril au soir) se diviseront en deux pans. Il s’agira en premier lieu de se pencher sur l’humour « en traduction », sur sa « traductibilité », sur la possibilité pour l’humour de « passer » d’une langue ou d’une culture à l’autre. En second lieu, on se consacrera à la question de « l’humour interculturel ». Ainsi, un certain type d’humour, jugé raciste et offensant, est désormais remis en cause. Est-il encore possible de faire rire sur les langues et les cultures ? La question demeure surtout : avec qui ? Par qui ? Comme les journées de Bordeaux, il s’agira de confronter des approches universitaires, érudites, et également des approches plus « pratiques ».

Les journées seront organisées selon trois axes thématiques, associant chercheurs, praticiens et partenaires professionnels et associatifs :

Thématique 1 : l’humour « lost in translation » ?

Thématique 2 : Transferts culturels de l’humour/ Humour en francophonies

Thématique 3 : Un nouveau comique « interculturel » ?

Une soirée « fringe » sera organisée le jeudi 4 avril au soir pour les participants, en poursuivant la 1ère axe thématique avec une réflexion sur le sous- et le sur-titrage et le doublage de l’humour.

Contact : corinne.francois-deneve@u-bourgogne.fr, will.noonan@u-bourgogne.fr